Tailler un Olivier : comment faire ?

  • Jardin
  • >
  • Tailler un Olivier : comment faire ?

par Patrick

Sommaire

L’olivier est un arbre très apprécié dont les fruits sont consommés sous plusieurs formes. Cet arbre trouve une place dans certaines maisons. Toutefois, en raison de sa croissance rapide, il est primordial de bien l’entretenir en le taillant. Si vous vous demandez comment y parvenir, voici comment tailler l’olivier.

Où peut pousser un olivier ?

La culture de l’olivier est spécifiquement réalisée dans les milieux au climat méditerranéen. Cette plante fait partie intégrante de la famille des oléacées. Elle peut pousser notamment dans les lieux sans excès de pluie et de gel. Il est possible de faire sa culture dans un pot, mais vous devez veiller à ce que ce dernier soit drainé. L’arbre pourra alors y survivre sur une longue période. Vous pouvez aussi planter l’olivier dans votre jardin, et cela même si votre sol est plein de cailloux. L’essentiel est qu’il ne soit pas trop humide.

Pourquoi tailler un olivier ?

Il est indispensable de tailler un olivier pour plusieurs raisons. L’une d’elles réside dans le fait que l’arbre se développe plus vite lorsqu’on le taille. Cela accroît la qualité de la croissance des pousses et des feuilles. Cette démarche favorise l’aération de la plante et diminue donc les risques liés aux maladies. De plus, lorsque vous aérez l’arbre, l’air pourra circuler plus librement dans votre jardin et les oiseaux pourront passer facilement entre les branches. Tailler un olivier revient donc à lui donner un aspect plus esthétique, avec de belles ramifications. Votre olivier pourra ainsi jouer un rôle ornemental au milieu de votre jardin.

Quand tailler un olivier ?

La taille de l’olivier se réalise généralement en trois étapes différentes. On distingue ainsi la taille de fructification qui s’opère tous les 2 à 3 ans la taille de maintenance qui se pratique chaque année notamment dans le mois de février et la taille de formation qui s’élabore à la plantation. Cette dernière démarche consiste surtout à supprimer les branches latérales du tronc. Par ailleurs, le meilleur moment pour tailler l’olivier est le mois de mars, avril ou mai.

De quels outils aurais-je besoin pour tailler un olivier ?

Pour tailler un olivier, vous aurez besoin des outils spécifiques. Parmi ces matériaux indispensables, on peut citer la scie d’élagage, le sécateur et le liquide de cicatrisation. Ce dernier est essentiel pour des découpes supérieures à 3 cm de diamètre.

Comment tailler un olivier ?

Avant de tailler un olivier il faut il est essentiel de déterminer s’il s’agit d’une taille de formation ou d’une taille de fructification.

La taille de formation (jeune olivier)

La taille de formation doit être effectuée lorsque la plante est suffisamment grande, c’est-à-dire au moment où elle a au moins 4 ans soit environ 1 mètre de hauteur. Pour y procéder, il faut surtout choisir les plus grosses branches situées autour du tronc et supprimer les autres. Au cours de la découpe, il faut veiller à bien pincer le rameau central.

La taille de fructification (rendement)

Elle doit être effectuée tous les deux ans, surtout à la suite des périodes très froides (selon les milieux) et préalablement à la fructification des premières fleurs. Un olivier fructifie sur une période de deux ans. Cela implique que les jeunes tiges de l’année précédente vont fleurir au printemps et fructifier à l’automne. La pratique de cette découpe en forme de gobelet vise à apporter à la plante une formation avec 4 à 5 tiges. Ce processus réduit les risques de maladies en amplifiant la lumière, tout en permettant la circulation de l’air, et donc la fertilisation et la fructification.

Quel arrosage pour un olivier ?

Vous devez arroser la plante juste après l’avoir planté. Il est convenable de le faire durant la nuit ou le matin. De plus, la fréquence d’arrosage se définie en fonction de l’âge de la plante. Un olivier planté depuis moins de 2 ans par exemple doit être bien arrosé toutes les semaines en cas de chaleur intense.

Quelles sont les maladies de l’olivier ?

Au cours de son existence, l’olivier développe certaines maladies. Parmi les plus fréquentes on peut citer :

  • les feuilles qui jaunissent,
  • la cochenille sur l’olivier
  • la fumagine,
  • La tavelure,
  • l’otiorhynque et la mouche de l’olivier,
  • le bout des feuilles qui sèche.

Par ailleurs, les nouvelles feuilles qui se recroquevillent au bout des rameaux constituent également une maladie de l’olivier.

Dans la même catégorie